Le club

Les Océanautes du Val de Marne

Ancien Logo OVM

Ancien Logo OVM

Lorsque la construction de la piscine du Centre Brossolette s’achève, Gilbert Nobile a déjà pris ses dispositions pour installer un club de plongée sous-marine à Saint Maur : avec quelques précurseurs, il a fondé les Océanautes du Val de Marne le 2 mars 1967.

C’est le 70° club créé en région Ile de France-Picardie et est aujourd’hui la 3° association de Plongée sous-marine la plus ancienne du Val de Marne.

Le club ne compte alors pas plus de 20 adhérents.

Gilbert Nobile

Gilbert Nobile

Retraité de la RATP, Gilbert Nobile, qui a disposé très tôt des qualifications techniques nécessaires (Brevet de Moniteur Fédéral n°130), commence à insuffler sa passion du monde sous-marin aux premières générations de plongeurs dont certains sont toujours au club plus de 35 ans après.

Le club se développe en érigeant la convivialité hors de l’eau et la rigueur sous l’eau en principes de vie.

Le club articule alors ses activités autour de trois sections : la plongée, la nage avec palmes et l’orientation subaquatique :

  • La section plongée
    • Se tourne principalement vers la formation des plongeurs et l’animation par des « sorties club » qui sont toujours des occasions festives où l’ambiance du club s’affirme.
    • La plongée ne dispose pas à cette époque des moyens d’aujourd’hui et il faut compter sur la très grande implication bénévole des cadres qui assurent deux fois par semaine le transport des bouteilles d’air et leur gonflage avec des équipements hébergés dans le garage de l’un d’entre eux. Tour à tour, ils viennent superviser le gonflage à raison de quatre bouteilles par soir.
    • Aujourd’hui, l’air comprimé est préparé à l’avance dans des bouteilles tampons qui alimentent à leur tour les 35 bouteilles du club en moins de deux heures.
  • La section nage avec palmes
    • Ajoute à la formation une dimension de compétition et c’est tout naturellement que le club se retrouve co-organisateur d’une épreuve internationale de nage avec palmes : Les Boucles de la Marne. Pendant une quinzaine d’années, cette épreuve regroupe des équipes françaises, mais aussi italiennes, russes, ou allemandes.
    • Les adhérents du club y font également bonne figure puisqu’ils apparaissent  régulièrement dans les premières places des classements apportant au club quelques uns de ses premiers trophées.
    • Les équipes du club participent également à des compétitions sur toute la France où elles multiplient les records de France, les titres et les places d’honneur dans toutes les catégories des poussins aux seniors, hommes et femmes.
  • La section orientation subaquatique, développée par Claude Orion puis Christian Moteley,
    • Propose formation et compétition également. Comme les courses d’orientation terrestres, il s’agit de trouver des points caractéristiques sous l’eau en ne connaissant que des distances et des caps.
    • Cette section amène aussi son lot de récompenses. Pascale Schwaederle remporte le titre de championne de France et nos équipes masculines remportent plusieurs compétitions dont le championnat d’Ile de France.
  • En 2010, la section Apnée est lancée et trouve immédiatement un public assidu.

En 1975, après plusieurs années consacrées à jeter les bases du club et lui donner son premier élan, Gilbert Nobile passe la main à Jean Louis Charpentier, rejoint ensuite par son compère Daniel Bourgau, qui va prolonger l’œuvre entreprise en apportant la structuration nécessaire à la croissance que vit le club.

Les Océanautes du Val de Marne comptent alors près de 60 adhérents et accueillent chaque année entre 10 et 15 adhérents nouveaux. Il faut adapter la formation et la gestion du matériel de plongée.

Le club s’engage dans une politique de formation d’encadrants afin de pouvoir dispenser un enseignement de qualité en phase avec la réglementation qui commence à se formaliser au niveau national.

C’est aussi l’époque où le club s’investit dans les animations de la Ville, et notamment lors des Dimanches Verts qu’il agrémente de manifestations parfois audacieuses telles cette démonstration de sauvetage ponctuée d’un saut d’une équipe de plongeurs depuis un hélicoptère stationné à huit mètres au-dessus de l’eau ou une retraite au flambeau dans la Marne …

Le club participe également aux opérations « Marne propre » en y ramassant de très importantes quantités de déchets chaque année.

La coopération entre le club et la Ville ne sera jamais démentie.

L’ambiance à terre et le sérieux en plongée accroissent la renommée du club dont le nombre des adhérents ne cesse de progresser. A l’orée des années 80, le club a largement dépassé la barre des 120 adhérents dont certains trouvent là une seconde famille et se tourne vers de nouvelles activités à la demande de ses adhérents :

  • Championnat 1984

    Championnat 1984

    Parmi ces nouveaux adhérents, certaines passions se découvrent telles la photographie sous-marine. Fidèle à sa tradition naissante, le club soutient ces initiatives en facilitant l’accès au plus grand nombre à ces nouvelles activités et favorisant ainsi l’expression des talents du club. Et en 1984, Didier Barrault décroche le titre de Champion de France de photographie sous-marine pour le cliché ci-contre.

  • Avec l’arrivée d’Olivier Aubry, membre de l’équipe de France de hockey subaquatique, cette discipline apparaît aux O.V.M. en 1986. C’est également une activité de compétition. Là aussi, nos équipes portent haut les couleurs du club, décrochant de multiples titres (1988 et 2004) et places d’honneur aux Championnats de France seniors et championnats régionaux depuis une vingtaine d’années.
le_grand_bleu

Le Grand Bleu

La notoriété du club attire toujours de nouveaux adeptes. Un jour de 1986 se présente Christian Petron, caméraman de profession : « Bonjour, j’ai besoin d’apprendre à plonger, je vais tourner un film subaquatique. Est-ce que vous pouvez me former ? ». En quelques semaines de cours intensifs d’un programme adapté, Christian Petron devient autonome puis rejoint l’équipe de Luc Besson sur le tournage du film « Le Grand Bleu ». A ce jour, il tourne toujours des films sous-marins et en a fait une de ses spécialités. En 1988 sort le film « Le Grand Bleu ». L’engouement est immédiat.

Les demandes d’adhésion affluent et le club passe à plus de 200 adhérents dont l’essentiel pour la section plongée sous-marine. Pour la première fois de son histoire, le club est obligé de limiter les inscriptions pour maintenir la convivialité et la sécurité, ses marques de fabrique.

Les années 1990 marquent le temps de la stabilisation à un haut niveau d’activité. C’est le temps choisi par Jean Louis Charpentier pour passer le témoin après plus de 15 ans de présidences et de vice-présidences d’un club qu’il aura marqué de son empreinte. La relève est préparée et Frédéric Morignat puis Christian Jeanvoine arrivent à la barre pendant près de 10 ans. Pour passer ce cap délicat de la maturité à mesure que les précurseurs se retirent, le club peut compter sur l’implication de personnes telles que Pierre Charpentier, Elisabeth Robin et Dany Lequet, qui assurent successivement la présidence du club, celle des membres des bureaux successifs et de tous les adhérents qui apportent leur contribution.

Avec régulièrement plus de 130 adhérents et une dizaine de débutants par an, le club maintient sa vocation de formation et enregistre sa 2000° adhésion au milieu des années 1990. Les voyages en France et à l’étranger continuent de se succéder. Au total, les O.V.M. auront posé leur palmes un peu partout sur les côtes françaises du nord de la Bretagne à Menton jusqu’aux Antilles et dans des pays aussi variés que l’Espagne, les Canaries, l’Egypte, la Thaïlande, le Mexique, Cuba, …

L’encadrement du club s’étoffe maintenant de jeunes eux-mêmes formés au club, voire d’enfants de membres fondateurs. Le club essaime également vers les instances fédérales : ancien président du club, Frédéric Morignat, décédé depuis, devient Directeur technique de la région Ile de France-Picardie. Ancien proche du club, Jean-Michel Ohyenhart fut longtemps Président du Comité régional Ile de France de la Fédération. Plusieurs anciens moniteurs du club ont créé leur structure commerciale sur la Coté d’Azur et même en Egypte.

Aujourd’hui, avec une troisième génération de dirigeants, les OVM poursuivent leur double vocation de plaisir et de sécurité au travers de la formation et la pratique de la plongée, de l’apnée et de la nage avec palmes, ainsi que la compétition par le hockey subaquatique dont le dernier titre national remonte à 2004.

Le club dispose de son matériel du gonflage (compresseur, circuit haute pression et stockage) et de 35 équipements individuels complets, ainsi que du matériel pédagogique. Chaque année, deux sorties techniques en mer sont organisées ainsi qu’une sortie d’exploration en mer chaude.

Bien que l’actuelle législation freine toute activité dans la Marne, le club participe au « Big Jump » organisé par le syndicat Marne Vive. Les OVM aussi maintiennent leur présence dans les manifestations de la Ville de Saint Maur en se recentrant vers des animations en piscine telles que le Téléthon, les journées Fava, et les séances avec Esquirol et Ereram.

En 2005, le site web des OVM (http://club.ovm.free.fr) est lancé.

A la demande de ses adhérents, le club continue d’explorer de nouvelles disciplines au travers de coopérations avec d’autres clubs et la Fédération. Ainsi, les découvertes de la biologie subaquatique et de la photo sous-marine sont mises en place.

Fort de près de 200 adhérents après une nouvelle embellie ces dernières années, le club des Océanautes du Val de Marne a allègrement passé le cap des 40 ans. Quarante années de passion, de plaisir et de sérieux. Des valeurs sur lesquelles les années n’ont pas eu prise et que les nouvelles générations s’attacheront à perpétuer.

T. Quelquejeu

Une réflexion au sujet de « Le club »

  1. Le plus sympathique et meilleur club de plongée de FRANCE,pour son ambiance et ces résultats, que de bon souvenir d’une équipe , motivées, et très compétente, aussi bien dans la technique que dans l’ambiance et le relationnel;. Amitiés a tous mes OVM .DANIEL

Les commentaires sont fermés.